Category Archive Bitcoin Casino News

ByBTC Games

Le Bitcoin devient-il une valeur refuge face aux récentes politiques monétaires ?

220%. C’est l’actuel retour annuel sur investissement sur le Bitcoin en ce mois d’août 2019. Autant dire que les performances des autres produits d’investissement font pâle figure à côté d’un tel rendement, alors que le Bitcoin sort d’une année 2018 difficile. Cet actif d’un nouveau genre ne serait-il pas en train d’être perçu comme une valeur refuge au moment où les banques centrales repartent sur des politiques monétaires très accommodantes ?

Corrélation ne vaut sans doute pas causalité, mais la valeur du Bitcoin est reparti fortement à la hausse depuis avril 2019, au moment même où commentateurs et experts économiques se rendaient à l’évidence qu’une politique monétaire restrictive des banques centrales n’était plus à l’ordre du jour. 

“Nous entrons probablement dans une ère où les taux négatifs sur les emprunts d’États vont devenir la norme et non plus l’exception, preuve de difficultés croissantes à réguler la dette mondiale.”

Un abus des outils monétaires qui dévaluent les monnaies étatiques ?

Mais quel rapport entre des événements monétaires ou macro-économiques et la valorisation du Bitcoin ? Tout est lié à la valeur de l’argent. Dans le système monétaire actuel avec, par exemple, l’Euro ou le Dollar, la BCE et la FED influencent le cours de ces monnaies, dans le sens où elles décident du taux directeur et de la masse monétaire émise.

Or, la BCE maintient ses taux directeurs proches de 0 depuis 2016, et la Réserve Fédérale des États-Unis vient d’annoncer pour la première fois depuis 2009 qu’elle baissait ses taux. Des décisions habituellement liées à un contexte de fragilité économique et à un besoin de relance.

En ajoutant la probabilité d’un nouveau programme de Quantitative Easing de la BCE (des mesures de rachat de dettes publiques et privées en obligations d’État et en obligations d’entreprises), le sentiment d’inquiétude sur l’économie mondiale reste présent. L’abus de ces deux leviers pour soutenir l’économie affaiblissent les devises comme l’Euro ou le Dollar et amènent progressivement les autorités monétaires à une fuite en avant.

Les politiques monétaires accommodantes des banques centrales valorisent-elles le Bitcoin ?

Depuis sa création en 2009, le Bitcoin évolue quant à lui en dehors du système monétaire classique. Avant d’être une cryptomonnaie, Bitcoin est avant tout un système de paiement qui n’est contrôlé ni par une banque centrale, ni par une entreprise, ni par un individu, mais par un système de consensus entre tous ses utilisateurs. Ce principe de décentralisation provoque de nombreux débats, mais il n’en demeure pas moins que personne ne décide de son émission monétaire, qui est inscrite explicitement dans le code informatique du logiciel et n’est ni guidée ni adaptée à la production de richesse.

Il s’agit ici d’une différence majeure avec les monnaies étatiques. Alors que celles-ci peuvent être émises en quantité infinie, quitte à mettre à mal leur valeur sur le long-terme, les bitcoins sont émis régulièrement, mais de façon dégressive, jusqu’à atteindre un maximum de 21 millions d’ici 2140. 

Cette caractéristique de rareté, ajoutée à l’absence d’un contrôle centralisé, confère au Bitcoin un rôle de valeur refuge idéale dans le contexte économique actuel. Les récentes décisions des autorités monétaires semblent rendre moins attractifs l’Euro ou le Dollar en tant que monnaies de réserve.

Sur un horizon long-terme, en imaginant un scénario de dévaluation de ces monnaies et de risques grandissants sur les actifs financiers traditionnels, les investisseurs pourraient être tentés de placer une partie de leur capital dans le Bitcoin, pour se protéger.

Le Bitcoin comme outil de diversification de patrimoine ?

Depuis fin juillet 2019, la guerre commerciale sino-américaine prend des allures de course à la dévaluation monétaire, depuis que Washington accuse la Chine de dévaluer le Yuan pour atténuer les effets de la hausse des taxes douanières américaines. L’indice référent S&P 500 perdait alors plus de 6% en quelques jours.

En parallèle, le Bitcoin gagne près de 30% depuis le début du mois d’août. Une corrélation négative entre les marchés traditionnels et celui des cryptoactifs qui pourrait être intéressante à analyser si elle se poursuit. Plus qu’une valeur refuge, certains investisseurs pourraient alors voir le Bitcoin comme un instrument de diversification, tout en ayant conscience des risques liés notamment à sa forte volatilité.

Un changement de paradigme monétaire

Au-delà des éventuelles rumeurs de transferts de capitaux du monde financier traditionnel vers celui des cryptoactifs, l’escalade des tensions et les difficultés du système monétaire actuel à assurer une croissance saine jouent en faveur du Bitcoin.

Même si sa forte volatilité et son utilisation, qui peut encore paraître compliquée, rendent son statut de valeur refuge encore prématurée, sa technologie disruptive basée sur un réseau distribué et immuable bouscule les modes de pensées classiques sur la monnaie en tant que telle. Les professionnels de la finance et du numérique sont déjà impactés par le Bitcoin et les autres protocoles blockchain.

Coinhouse considère que les investisseurs avisés devraient s’intéresser à cette nouvelle classe d’actifs que représente le Bitcoin et propose par ailleurs un programme de suivi premium pour guider leurs membres lors de leurs investissements dans cet univers atypique.

Enfin, il est probable que, dans un monde pris entre risques inflationnistes et régulation renforcée, la liberté et la transparence que Bitcoin offre à ses utilisateurs conduise à un essor des cryptoactifs et, pourquoi pas, à la nouvelle forme de monnaie du XXIe siècle.
L’article Le Bitcoin devient-il une valeur refuge face aux récentes politiques monétaires ? est apparu en premier sur Coinhouse.